dimanche 24 février 2013

Les adjectifs possessifs

 
L'adjectif possessif est toujours placé devant le substantif et il s'accorde en genre (masculin/féminin) et en nombre (singulier/pluriel) avec le nom qui suit (objet possedé). Il change de forme selon la personne du possédeur.

Voici les adjectifs possessifs:

Un seul possesseur
Plusieurs possesseurs
 
1 objet masculin
1 objet féminin
plusieurs objets (m/f)
 
mon père
ma mère
mes oncles
 

1 objet masculin
1 objet féminin
plusieurs objets (m/f)

 
notre vélo
notre voiture
nos vélos / voitures
 

1 objet masculin
1 objet féminin
plusieurs objets (m/f)

 
ton père
ta mère
tes parents
 

1 objet masculin
1 objet féminin
plusieurs objets (m/f)

 
votre vélo
votre voiture
vos vélos / voitures
 

1 objet masculin
1 objet féminin
plusieurs objets (m/f)

 
son père
sa mère
ses tantes
 

1 objet masculin
1 objet féminin
plusieurs objets (m/f)

 
leur vélo
leur voiture
leurs vélos / voitures

Attention!!! Ma / ta / sa deviennent mon / ton / son quand le substantif féminin commence par voyelle ou h muet.
Exemples: Mon amie Céline.
                  Ton armoire violette.
                  Son amie Laure.

Comment choisir l'adjectif possessif?
1. Regarder le sujet (possédeur), singulier ou pluriel?
2. Regarder l'objet possedé, singulier ou pluriel?
3. Si le sujet et l'objet sont singuliers, masculin ou féminin?
Exercices pour pratiquer:

Exercice Audio 1
Exercice Audio 2
Exercice 3
Exercice 4
Exercice 5
Exercice 6
Exercice 7
Exercice 8
Exercice 9
Exercice 10
Exercice 11
Exercice 12

dimanche 3 février 2013

Le Carnaval de Nice




L'événement phare de la Côte d'Azur en hiver, un des plus grands Carnavals du monde, propose un programme de spectacles inoubliables... du 15 février au 06 mars 2013.
Les défilés carnavalesques se composent de 18 chars qui raconteront l'histoire du "Roi des Cinq Continents".

ORIGINE ET TRADITIONS
 
La tradition du carnaval nous ramène au Moyen-Âge. L’étymologie du mot « carnaval » la plus communément retenue est « carne levare », « enlève la chair ».


À cette époque, les Niçois, avant de jeûner pendant 40 jours, selon la tradition catholique du Carême, profitaient d’une cuisine riche et copieuse. Cette période festive était accompagnée d’une série d'animations : bals, mascarades, danses, farandoles, feux de joie, exhibitions diverses. Il était alors de mise de se moquer de tout et de tous aux dépens de chacun, caché derrière des masques, protégé par des déguisements et ce, jusqu’au Mardi-Gras.


La première mention retrouvée de ces réjouissances remonte à 1294, lorsque Charles d’Anjou, Comte de Provence, signale avoir passé à Nice « les jours joyeux de Carnaval ». En 1830, un 1er cortège fut organisé en l’honneur de Charles-Felix et de Marie-Christine, souverains du Royaume de Piémont Sardaigne. La trentaine d’équipages défilant pour le roi et la reine annonçaient le futur déroulement du Carnaval. Jusqu’en 1872, la fête battit son plein, dans les rues de Nice, au gré des inspirations de chacun : la foule déguisée se bombardait de confetti, de farine, d’oeufs.


ACTIVITÉ: Regarde la vidéo pour connaître le célèbre Carnaval de Nice avec Cédric, le carnavalier. Après, essaie de répondre aux questions.
Cédric, le carnavalier. Le Carnaval de Nice.